Archive pour février, 2009

Dans les bois

Lundi après-midi, ma mère, ma belle-sœur et moi, nous avons décidé d’emmener les petits faire une promenade dans les bois. On avait tous besoin de prendre l’air, et Nanou avait besoin de bois pour le feu. On part donc en voiture, avec dans le coffre une multitude de sacs en prévision de ce qu’on allait trouver. Dix minutes de trajet, sur fond de comptines enfantines…

bois1.jpg

Arrivés près du bois, on décide de laisser notre Satine endormie pour regarder ce qu’on peut trouver tout près. Finalement, je me suis retrouvée avec ma belle-sœur et mon neveu, à descendre de plus en plus bas dans le bois. Ca m’a rappelé toutes les balades avec mon grand-père quand j’étais petite, sauf que ce coin-ci du bois était plus escarpé. On a pesté en voyant des vieilles bouteilles de coca et de bière, près des arbres, à moitié enfouis sous les feuilles mortes (franchement les gens ne respectent rien!). Après avoir laissé Arthur dans un endroit plat et sûr, et pendant qu’il jouait à frapper un ennemi invisible avec la canne de ma mère, on est descendues vers un coin rempli de pommes de pin. Sans savoir pourquoi, on cherchait les plus jolies (alors que franchement, pour ce qu’on va en faire…). “Y’en a une là au bord”, me fait remarquer Nanou. “Non mais c’est bon je vais pas risquer ma vie pour une pomme de pin!”, ce à quoi elle me répond que si bien sûr, faut prendre des risques dans la vie (ah p’tite marrante va!). En remontant les sacs, on retrouve notre Arthur les mains vides. “Je sais pas où il est le bâton.”, nous dit-il d’un ton désinvolte. Sachant que ma mère tenait à retrouver sa canne estampillée “Chamonix Mont-Blanc”, on s’est mises à chercher. Chercher une canne en bois dans un bois… Après l’avoir trouvée, on a continué à remonter, suivies par mon neveu, qu’on surveillait de près parce qu’il escaladait tout ce qu’il trouvait sur son chemin. Là j’ai pris conscience que, mine de rien, les pommes de pin, c’est lourd. Surtout quand on est censé grimper le bois, alors que le gros sac nous tire irrémédiablement vers le bas.

Une fois notre butin ramené à la maison, on décide de prendre la voiture pour aller ailleurs (cette fois-ci sur fond de Henri Dès), où une Satine bien réveillée nous a accompagné, non sans difficultés. Elle a fini sur le dos de ma mère, pendant que le trio de choc se reformait. Je marchais en chantonnant malgré moi: “Dis papa dis papa, dis moi dis moi, comment on fait pour les bébés? C’est pas compli-qué j’vais tout t’expli-quer…”. Saletés de chansons pour enfants, on n’arrive plus à se les sortir de la tête!…et y’a pas de raison pour qu’il y ait que moi qui en profite Langue 

Le bois était plein de vieux arbres aux troncs troués, certains étaient tombés et offraient un banc naturel recouvert de mousse et de feuilles. Un banc pas si inconfortable d’ailleurs… L’endroit parfait pour s’asseoir au calme avec un bon livre, mais pas en cette saison où le froid m’avait déjà bien engourdi les doigts. Il y avait un tas de fines petites branches toutes raides qui rendaient difficiles la progression à travers bois. Pas vraiment un problème pour Arthur, qui écartait tous les obstacles avec son bâton, pour s’ouvrir un passage dans lequel je me faufilais tant bien que mal. Au bout d’un moment, je trouve ma belle-sœur en train de s’activer sur une vieille souche. Une jolie souche qui lui plaisait beaucoup. “Il me la faut.”, me dit-elle d’un ton décidé. Instinctivement, je me suis tournée vers la distance déjà parcourue, puis vers la souche , en me disant qu’il nous faudrait tout faire en sens inverse, avec un fardeau qu’on ne savait comment porter… “Tu dois penser que je suis dingue.”, me disait Nanou, pendant qu’on s’activait à libérer la souche des petites branches dans lesquelles elle s’était empêtrée. “Non, juste courageuse”… jusque là c’était surtout elle qui en avait bavé pour la porter, sa trouvaille.

arbre.jpg

Une fois rejoint le sentier qu’on guettait depuis un bon moment, on s’est dit que ce serait mieux de la faire rouler jusqu’au bout. Sachant que deux mois plus tôt, elle avait trouvé une autre souche qu’elle avait dû ramener sans aide j’ai demandé à ma belle-sœur, entre deux roulements: “Dis-donc…tu crois pas que…finalement au lieu de…ramener la forêt chez toi…ce serait plus simple de…de construire une…maison dans la forêt?”. Sur ce, on s’est mises à parler de cabanes dans les arbres et au moment de faire une pause, en voyant nos mains pleines de terre mouillée, Nanou a suggéré qu’on se fasse des peintures de guerre. On a finalement réussi à la charger dans la voiture pour la monter jusqu’à la maison. Après avoir passé cinq minutes à gratter les restes de terre entre mes doigts et sous les ongles, je lui ai dit qu’elle avait intérêt à en faire bon usage. “Oh t’inquiètes pas. On a de la chance qu’elle soit trop grosse, sinon ton frère l’aurait balancée au feu!”.

Fan

Ma belle-soeur à mon neveu :
- Si tu veux, je t’amènerai voir les « Ogres de Barback » en concert.

- Euh oui maman, mais moi je préfère plutôt « System of a down », comme ça ils me laisseront peut-être jouer à la batterie!

Arthur (5 ans)

Rock attitude emoticone

Rapport logique

Mon cousin Alexi (au moment de quitter la maison, le soir):

Il faut allumer la lumière, parce qu’il fait froid dehors.

[Euh…oui si tu le dis euh ]

Chandler panique le jour de son mariage…

[Dernier épisode de la saison 7, vu et revu, mais ça fait toujours plaisir…]

Le mariage de Chandler et Monica approche, mais le fiancé a disparu et ses amis le cherchent partout. Ross va se renseigner auprès de ses parents et ceux de Chandler.

Ross - Vous avez vu Chandler ?

Mr Geller – Je croyais qu’il était avec toi ? 

Ross - Il était avec moi… On joue à cache-cache.

Mr Geller – Tu n’as pas le droit de nous demander. C’est de la triche.

Ross - Tu as raison, Papa. Merci de m’aider à rester honnête.

Mme Geller – Il vaudrait mieux qu’il ne débarque pas ici, il verrait la robe de mariée, et ça porte malheur.

Mme Bing – Quand on s’est mariés, moi c’est le marié que j’ai vu dans sa robe blanche.

Mr Bing (qui est devenu drag queen) – Mais c’était après le mariage, ça ne portait pas malheur.

Mme Bing – Ca nous a pas porté chance.

*Plus tard, Ross discute avec Phoebe.

Ross- Chandler a encore disparu !

Phoebe - Oh mais c’est pas vrai ! Pourquoi tu as joué à cache-cache avec un mec qui présentait le risque de se barrer !

*Ils finissent par retrouver Chandler, qui vient d’apprendre que Monica est enceinte. Il leur montre un vêtement de nouveau-né.

Chandler - Je me suis dit que le truc qui pouvait rentrer là-dedans ne devait pas être bien effrayant.

Phoebe - Apparemment tu n’as jamais vu Chucky 3.

(Ross est tout ému et prend Chandler dans ses bras. Mr Geller passe près d’eux.)

Mr Geller – Bien joué fiston ! Je savais que tu finirais par le trouver !

emoticone

Rangement

Carla - Turk, pourquoi y’a des pancakes dans le tiroir à couverts ?!

Turk - Pourquoi y’a des couverts dans le tiroir à pancakes !?

shikamaru |
blog interdit au garcon |
mickael57 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jimcrocodile
| my word
| ddorian