Archive pour mai, 2008

Bones 3.15 « The pain in the heart » : une fin inattendue…

 

 

brennan after the shot

Alors ça c’est la dernière image de l’épisode 14, dans lequel, pour la petite histoire, Booth prend une balle en pleine poitrine, et tout ça rien que pour protéger Brennan… Passé le traumatisme causé par cette terrible scène, on se dit que Booth ne peut pas mourir, puisque beh si pas de Booth alors pas de « Bones ».
Cela dit, avec un titre comme « The pain in the heart » on se doute bien que la suite ne s’annonce pas très joyeuse. On enchaîne directement sur une équipe du Jeffersonian qui affiche une tête de six pieds de long, et là on a un peu peur quand même, parce qu’ils sont tous habillés en noir et Brennan fait sa crise de « je me réfugie dans mon boulot pour oublier mes problèmes » et le seul qui manque à l’appel c’est Booth…

vlcsnap90261.png

C’est alors que le jeune psy à l’aspect adolescent prononce la phrase fatidique : « It’s agent Booth funeral Dr Brennan » emoticone Et là on se met tout de suite à chercher où est l’embrouille, mais tout le monde à l’air tellement triste qu’on se dit que merde il est peut-être vraiment mort… emoticone A l’enterrement, de jolies choses sont dites sur notre cher agent du FBI, avec en fond une Bones qui râle comme elle sait si bien le faire. Soudain une bagarre éclate entre un flic et un mystérieux inconnu plutôt louche. En y regardant de plus près, on se dit que… mais, serait-ce… yeah Booth is alive ! Je le savais (si si je le savais, la preuve j’avais pas encore versé ma larmichette, ça veut tout dire), et à voir la réaction de Brennan qui s’empresse de coller une bonne baffe dans la face de son ex-défunt partenaire, elle s’en doutait pas vraiment, elle.

Voilà, l’histoire de la fausse mort de Booth est réglée en 3 minutes et demi, on apprend par la suite que tout ça n’était qu’un vaste stratagème pour coincer un criminel qui avait juré à Booth qu’ils ne se reverraient que le jour de ses funérailles. Bingo, le méchant est attrapé, et Seeley est étonnamment en bonne forme, pour un mec au regard tout vide que tenait dans ses bras une Bones presque en pleurs y’a pas si longtemps que ça.

Bon d’accord, mais aux vues du titre de l’épisode y’en a forcément un qui va morfler, oui mais qui ?… C’est alors qu’intervient le grand méchant cannibale, Gormogon. Vous savez, celui qui tue les gens pour les manger et qui se sert de certains de leurs os pour constituer un autre squelette (mmmh charmant tout ça…) L’équipe reçoit une mâchoire et s’emploie par tous les moyens à en trouver le propriétaire, et tant qu’à faire le cannibale tant qu’on y est. Dans toute cette agitation, Bones trouve quand même le temps de harceler Booth afin de savoir pourquoi il lui a caché qu’il était encore en vie. Elle le suit même jusque chez lui, entrant sans prévenir pendant qu’il prend un bain. Outré par les propos de Brennan qui s’indigne parce qu’il ne se soucie apparemment pas de ses sentiments, il se lève subitement, se retrouvant ainsi tout nu devant une Bones qui en perd son latin emoticone

vlcsnap91660.png

Notez quand même que mise à part Brennan, personne d’autre dans l’équipe ne semble vraiment choqué par le retour soudain de Booth, pas même son ex, Cam. Tout le monde se la joue « ok on reprend le boulot, everything’s ok », mais attention coup de théâtre, il semble que l’apprenti du grand méchant n’est autre qu’un employé du Jeffersonian ! Ouh y’a de quoi devenir parano avec tout ça… Le Dr Sweets mettant en pratique ses dons en psychologie, établit un profil du tueur et en vient finalement à suspecter Hodgins. Pffff alors là j’y crois même pas une seconde, tout ça parce qu’il voit des conspirations partout et qu’il est persuadé que le gouvernement nous manipule tous… Non mais franchement, regardez-moi cette bouille, ça ressemble à un apprenti tueur cannibale ça ?

vlcsnap84647.png

Et j’y crois toujours pas quand il va voir Cam, et lui dit l’air de rien juste après avoir subtilement émergé de l’ombre :  » So I heard that one of us is suspected ». Ouh mais c’est qu’il nous ferait presque peur là…presque. Moi perso je misais plutôt sur Sweets, dont le personnage du jeune ingénu super intello fait de lui une sorte de sosie de Zach. Bon y’en a forcément un des deux qui est dans le coup, et quand Zach et Hodgins tentent une autre de leurs expériences bizarres, provoquant une explosion qui envoie notre Zach à l’hopital, on se dit que Sweets est peut-être pas si net finalement.

zachbrennan.jpg

L’enquête suit son cours, et Bones dans un éclair de génie a vite fait de démêler l’embrouille et d’annoncer à Booth d’un air horrifié : « Zach lied. He is the killer! ». What ?! Nooon pas Zach, notre Zach, celui qui en pince pour le Dr Brennan et qui demande à Angela des conseils sur les filles, celui qui part dans des théories scientifiques improbables avec Hodgins, celui qui a eu vite fait d’attendrir Cam quand elle voulait le virer et qui prenait Booth pour modèle… Oh come on !!!

Les deux partenaires réunis s’en vont donc à l’hôpital pour démasquer l’apprenti de Gormogon, en espérant obtenir le nom du grand méchant cannibale. C’est quand même pas de bol pour Brennan, son apprenti à elle qui se révèle être aussi celui de Gormogon… Zach explique alors sa logique. Le « Maître » veut protéger l’humanité, quitte à sacrifier des gens. Autrement dit, la vie d’un homme n’est rien comparée au sort de l’humanité. Brennan le contredit en lui rappelant qu’il a retardé l’explosion du labo qu’il avait orchestré (et qui a fouaré) rien que pour protéger la vie de son ami Hodgins. Moment de tendresse entre le prof et son élève, Zach remet les pieds sur terre (un peu tard il est vrai) et dénonce le grand méchant. Booth et tous ses potes du FBI se dépêchent d’y courir, armés jusqu’aux dents, et en deux minutes Gormogon c’est de l’histoire ancienne.

A la fin, on apprend que Zach ira purger sa peine dans un institut psychiatrique, et tout le monde est présent à l’hôpital pour lui montrer qu’il n’est pas seul…

brennancamsweets315.jpg

Bon voilà, on espérait comme d’habitude un petit dérapage entre Booth et Brennan, mais on se retrouve à la fin de l’épisode avec un petit « je pose ma tête sur ton épaule pour me consoler ». Non mais après avoir transformé notre Zach en killer, ils auraient au moins pu nous offrir ça, non ? Bilan moyen, je ne suis peut-être pas objective parce que j’aime bien Zach et que le rôle de l’apprenti tueur ne lui va pas très bien. Le complot de la fausse mort de Booth et le coup de Gormogon attrapé et achevé comme ça vite fait, ça sent la fin de saison un peu bâclée. Une conclusion qui aurait pu ou dû se faire en plusieurs épisodes et qui a été toute compressée dans un seul. Cela dit les scènes entre Booth et Brennan sont toujours agréables, leurs prises de bec avec le Dr Sweets plutôt rafraîchissantes emoticone, et le couple Angela/Hodgins toujours attachant, tout comme l’affection de Cam pour le jeune Zach qu’on ne va pas revoir de si tôt (ou alors pas souvent)…

Mais que faire des copies d’exam non-utilisées…?

Après 4 années de fac j’ai accumulé une certaine quantité de feuilles d’exam vierges (allez savoir pourquoi je les garde), et ce week-end ma mère leur a trouvé une toute nouvelle utilité…

dessin arthur

Quoi, vous allez quand même pas dire que vous me reconnaissez pas ! Personnellement je trouve que ce dessin tombe à pic vu que je n’ai pas mis une seule photo sur ce blog (si ce n’est celle de mon chat obèse avant qu’il ne devienne obèse). Il est doué mon neveu quand même, il a même pensé aux lunettes, et pour les cheveux… à tous ceux qui me disent : « mais non tes cheveux sont pas si épais, ça fait pas tellement tignasse de lion » : bande d’hypocrites ! Non mais pour un gosse de 4 ans il s’en sort plutôt bien je trouve. Comment ça je ne suis pas objective ?! C’est pourtant le truc de la famille d’encourager tout élan artistique ! Ma nièce n’en est encore qu’à dessiner des ronds, mais des jolis ronds, perso j’ai jamais vu des ronds aussi jolis emoticone Oui bon ça va j’arrête…

Pour ceux qui s’interrogent, je suis en vacances et je n’ai rien d’intéressant à raconter. Ma journée se résume à vérifier les notes de partiels en ligne, manger, regarder « brother&sisters », vérifier les notes des partiels, courir après mes neveux, vérifier les notes des partiels, manger, regarder « brother&sisters », et attention suspense… vérifier les notes des partiels. Tous les semestres c’est la même  obsession qui revient, je regarde 5 fois par jour (même le samedi, on sait jamais…). Et après avoir vu ma note en grammaire historique, je me dis que finalement l’usage que fait mon neveu des copies d’exam est bien plus productif emoticone 

We’re legal custodians !… Get it ?

Un passage excellent de la saison 7 de Scrubs. Ted et le janitor se disputent sans arrêt, JD imagine alors une sitcom dans laquelle ils auraient adopté un enfant ensemble. Le générique fait envie, une futur série à succès sans aucun doute emoticone et on note le mouvement de tête (trop choupinet) de baby Samy qui fait tout comme son père^^ Plus tard Jordan, agacée par les jérémiades de tout le monde, demande : « Mais qui est Ted, il a eu un bébé avec le janitor ? », et là vient mon moment préféré emoticone Voyez plutôt…

Image de prévisualisation YouTube

 

Dr Cox et Elliot – Conseil beauté^^

Elliot - Dr Cox, est-ce que ce rouge à lèvres me donne l’air d’un clown ?

Dr Cox - Non, non… non Barbie, ça te donne l’air d’une prostituée qui se consacre exclusivement aux clowns.

Elliot – Oh pardon c’est ma faute, j’oublie toujours que vous êtes un type épouvantable.

Pour ceux qui chantent la vie, qui dansent la vie, qui ne sont qu’amour…

Le fameux passage de « Mission Cléopâtre ».

 Image de prévisualisation YouTube

Aaaaaaaaaah Edouard ! emoticone

Café signé et Conférence

 

 

 

Période d’exams. Pas la meilleure période. Révisions et encore révisions. Cela dit, il faut savoir décrocher un peu. C’est pourquoi, ma pote Jane et moi (oui toujours elle, il faut dire qu’on est quasiment les deux seules de notre promo à ne vouloir être ni orthophoniste ni instit’), nous sommes retournées au café signé. Cette fois-ci, tout le monde était installé dehors, en cercle qu’on agrandissait pour faire place à chaque nouvel arrivant, ainsi tout le monde pouvait communiquer avec tout le monde. Nous nous sommes senties encore une fois toutes petites en voyant signer les autres, mais ce qu’il faut penser dans ces cas-là c’est qu’on ne peut que progresser… Et le moins qu’on puisse dire c’est que cette semaine a été assez centrée sur la LSF. Le café du lundi soir, le cours du mercredi (l’exercice était de nous faire deviner le prix de certains objets, ça devenait agité car tout le monde n’était pas d’accord… comment on signe « le juste prix » déjà ? emoticone), et hier la conférence à Narbonne.

signer

Ça fait plaisir de se retrouver dans un endroit avec tellement de gens qui partagent le même intérêt envers cette langue, pour diverses raisons. La fille de la buvette m’a même prise pour une sourde, je ne dois pas être si mauvaise que ça si que j’arrive quand même à faire illusion emoticone . La conférence était donnée par Mr Sabria, enseignant chercheur à l’université de Rouen, et récapitulait aussi brièvement que possible l’histoire de l’évolution de la langue des signes française, les oppressions subies par les sourds et leur combat pour la reconnaissance de la LSF en tant que langue à part entière. Depuis que j’ai commencé les cours, on me demande souvent si c’est une langue internationale. Je savais déjà que non, mais le conférencier a argumenté cette réponse avec une anecdote qui illustre assez bien la différence entre les cultures sourde et entendante. Lors d’un colloque international sur la surdité, les sourds et entendants de différents pays se sont retrouvés ensemble, chacun ayant sa langue des signes et sa langue orale. Pourtant au dîner, Mr Sabria nous explique qu’il partageait la table avec un japonais et un corréen avec lesquels il lui était impossible de communiquer (aucun ne parlait anglais et les dessins de notre conférencier n’ont pas suffi à débloquer la situation^^), alors que les sourds de la table voisine s’amusaient beaucoup. La raison est que, malgré toutes les variations géographiques et culturelles, toutes les langues des signes sont basées sur une même volonté de représenter le monde. Au début du repas, les sourds avaient été confrontés au même problème de communication que les entendants, mais contrairement à eux, ils ont la possibilité de s’appuyer sur cette base commune afin d’adapter leur langue, en utilisant un vocabulaire plus imagé par exemple. Donc, non la langue des signes n’est pas internationale, mais il semble clair que deux sourds étrangers peuvent communiquer plus facilement. Le conférencier suivant a même évoqué le fait qu’ »un sourd étranger est toujours plus proche qu’un entendant du même pays », je suis entendante et je ne peux donc pas parler en connaissance de cause, mais comme toujours je pense que tout dépend de l’histoire de chacun et de la façon dont est vécue la surdité.

 

ok!

Cette journée était aussi l’occasion de voir des interprètes en action. Jusque là je ne savais pas trop si je voulais faire de l’interprétariat ou plutôt être interface de communication au quotidien. Durant les 3h30 de conférence, Jane et moi avions la plupart du temps les yeux rivés sur les deux interprètes, qui se passaient le relais toutes les demi-heures environ. C’était impressionnant de les voir à l’oeuvre, sans être décourageant, c’était tout de même assez effrayant, combien de temps et de travail nous faudra-t-il avant d’arriver à leur niveau ?! Après les avoir vu faire, j’avoue une envie enfantine d’aller vers l’un deux à la fin de la conférence : « Je veux être comme vous quand je serai grande ! » emoticone

Pour commencer et terminer la journée, l’association « Artemime » de Béziers, avait organisé une petite représentation de chansons signées. De « Diego » à « Mirza » en passant par « Un monde parfait » et « L’amant de Saint Jean », sans oublier « Ose », l’hymne de l’association. On passe du rire aux larmes en deux minutes, en se surprenant au bout de deux refrains, à signer en même temps qu’elles (tant bien que mal^^). Je ne suis pas une grande fan de Yannick Noah, mais après ça j’avoue un intérêt soudain pour sa chanson, « Ose », dont la version signée m’apparaît en fermant les yeux dès que je l’écoute…


Graine de star

Bon cet aprèm je suis censée réviser, mais je flânais sur le net quand je suis tombée sur cette vidéo, et j’ai craqué ! Trop mignonne ce p’tit bout d’chou, encore un remède contre la mauvaise humeur ça ! emoticone

Image de prévisualisation YouTube

Nouveau look

Un petit relooking de mon blog. J’y pensais depuis un moment déjà mais j’avais du mal à trouver mon bonheur. Je me suis finalement décidée, ce fut long, très long, car j’ai du modifier certains détails pour adapter le nouveau thème à la présentation qui me plaît. J’ai particulièrement galéré pour le logo du haut de page que je voulais absolument : une peinture de ma belle-soeur l’artiste. C’est mon neveu avec la petite fée qui veille sur lui, c’est joli hein ? Bon on va dire que c’est symbolique parce que j’avoue que je l’ai jamais vu en vrai la fée^^

J’ai répéré quelques problèmes d’affichage que je vais essayer de régler, mais bon si j’y arrive pas et que ça devient trop gênant alors je reviendrai à l’ancien thème. Enjoy ! emoticone

George et Rube – Tu m’aimes plus ?

- Ca veut dire que tu m’aimes plus ?

- En ce moment j’ai du mal, t’es une fouteuse de merde et j’aime pas trop les agitatrices.

Dexter

C’est étrange d’avoir sa propre création là dehors. Une version mutée de soi-même. Libre et en train de tout faire foirer… Je me demande si c’est ce que les parents ressentent.

shikamaru |
blog interdit au garcon |
mickael57 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jimcrocodile
| my word
| ddorian