Archive pour avril, 2008

Sweet music…

« Hoppipolla » du groupe islandais Sigur Ros, présente sur la B.O du film « Penelope ». Sooooooo beautiful !

Image de prévisualisation YouTube

« Boom Boom Ba » de Metisse, souvent entendue dans la série « Dead Like Me », ma chanson fétiche, mon remède contre la déprime et le ras-le-bol…

Image de prévisualisation YouTube

« To where you are » de Josh Groban. Pas trop mon truc le lyrique mais celle-là… Josh, you make me cry emoticone (et en plus je l’écoute quand je déprime celle-là, histoire d’en rajouter^^)

Image de prévisualisation YouTube

Je tiens tout de même à préciser que je ne suis pas dépressive, non non c’est juste que la sweet music ça fait tellement de bien parfois…

Elliot et Carla – Le secret d’Elliot

Carla - C’est quoi ton secret ? T’es enceinte ?

Elliot - Pourquoi j’irais parler à Kelso si j’étais enceinte ?

Carla – … C’est son bébé !

Elliot – C’était juste un rêve Carla ! Et ça ne compte pas parce qu’il était à moitié dauphin.

Carla – … Quelle moitié ?

¡ Arriba El Canto Del Loco !

Mon autre groupe fétiche (traduisez « le chant du fou » ^^), formé par deux amis, Ivan et Dani, qui se sont connus dans une école de théâtre en 1994. Dani aide Ivan à perfectionner sa technique pour tocar la guitarra, et après ça ils décident de former leur propre groupe. Ils sont rejoints par Chema, Jandro et David, et choisissent d’abord de s’appeler « El Canto Del Gallo » (le chant du coq) mais ils changent finalement pour « loco » (c’est quand même mieux non ? emoticone) Ivan quitte le groupe en 2002, laissant los otros locos continuer ensemble.

El Canto Del Loco_Personas

Donc la semaine dernière, en pleine période d’écoute en boucle du nouvel album de mon duo chéri « Estopa » (oui oui je vous avais dit que je l’aurai^^) , j’ai eu le plaisir de découvrir le cinquième album d’ECDL (pour les intimes emoticone), sorti le 1er avril. Et franchement, c’est vaaaaachement bien (je sais on ne dit pas vachement… mais qu’est-ce qu’on dit alors ? emoticone) Allez les gars, disque de platine, comme d’hab’ !

« Eres tonto » est le premier extrait de l’album « Personas ». La particularité de cette chanson, c’est que le groupe a tourné trois clips différents, mettant en scène trois personnages différents dont les chemins se croisent. Une secrétaire, un chauffeur de taxi et un homme d’affaire, qui ont une chose en commun :  »Une voix désespérée qui crie en demandant de l’aide. De l’aide parce que je ne vois rien qui me comble le chemin ». J’ai choisi la version avec le businessman (mais les autres sont bien aussi, parce que beh El Canto c’est vachement bien^^)

Pas moyen d’insérer la vidéo correctement, voici donc le lien http://fr.youtube.com/watch?v=QMQ39RFCDlQ

L’idole des jeunes ^^

Les enfants, moi j’adore. Il faut dire qu’avec une bonne douzaine de cousins qui habitent tous à peu près dans le même coin, j’ai été habituée à voir du monde. Je suis dans les dernières, et les plus jeunes ont maintenant 14 et 15 ans. Mais ma mère et ma tante sont assistantes maternelles à domicile, nous ne sommes donc pas dépourvus d’enfants pour autant. Paul, Yanis, Kenny, et d’autres (et bien sûr mes neveux qu’on supporte toujours avec plaisir bien entendu^^) 

un baiser, photo dominique houcmant

Et avec les petits, moi j’ai plutôt la côte. Un jour Léa a refusé de me lâcher parce que je cite « tu sens trop bon » (pour attirer les petits enfants, mieux que les bonbons, le parfum à la noix de coco^^). Quand il commençait à parler, petit Paul demandait à tous ceux qui croisaient son chemin  »l’est où Lolaure ? ». L’autre jour j’ai réussi à faire signer un petit « merci » à ma nièce (elle aime la LSF ma Satinette, comme sa tante emoticone). Et quand Yanis fait un truc du genre sortir sans sa veste, marcher sur le canapé pour traverser le salon (parce que c’est plus court par là), ou demander à se coucher super tard parce qu’il a pas sommeil, ma mère se fâche en lui disant « Mais où t’as vu qu’on fait ça ? », et il répond tranquillement « Anne-Laure elle le fait bien ». C’est peut-être pour ça qu’ils m’aiment bien les enfants, je suis un peu comme eux parfois… Mais attention je sais aussi me faire respecter (difficile de pas craquer devant l’air innocent de Paulou, le sourire enjôleur d’Arthur ou les grands yeux noisettes de Satine, mais j’y travaille^^) D’ailleurs je suis heureuse de constater que contrairement à ce que je pensais, mon neveu écoute tout ce que je dis. Hier, après lui avoir répété trois fois « arrête de gigoter loulou, tu me fous les nerfs! »,  je l’ai entendu dire à Kenny « arrête de jouer avec cette flûte, c’est chiant tu me fous les nerfs! », aaaaah mon bébé je suis tellement fière ! emoticone

Hi ! I’m Penelope

« Parfois, l’amour véritable est juste sous votre nez »

Penelope movie

Penelope n’est pas une fille comme les autres. Victime d’un mauvais sort lancé sur sa famille il y a bien longtemps, elle est née avec un nez et des oreilles de cochon. Pour la protéger du regard des autres, ses parents la gardent à la maison. Elle reçoit prétendant sur prétendant dans l’espoir de trouver le jeune noble qui voudra bien l’épouser, brisant ainsi le sort. Un jour, elle en a assez et s’enfuit pour découvrir le monde. Mais le monde est-il prêt à découvrir Penelope ?

Un film enchanteur sur l’importance de s’accepter tel que l’on est, avec la ravissante Christina Ricci (si si même avec un nez de cochon elle est toujours jolie^^) et le séduisant Jame McAvoy (grrrrrr!). On apprécie aussi Catherine O’Hara dans le rôle de la mère hystérique (rôle qui lui va bien puisqu’elle était aussi la mère de Kevin dans « Maman j’ai raté l’avion », ah nostalgie…), Reese Witherspoon surprend au début dans le personnage de la fille rebelle auquel on n’est pas vraiment habitué, et Peter Dinklage amuse dans le rôle du « petit » détective qui se la joue. Bref, je vous conseille Pénélope, c’est un joli conte, c’est coloré et ça met de bonne humeur emoticone

Image de prévisualisation YouTube

Mon signe et ma soirée LSF

La soirée de rencontre sourds-entendants, je voulais y aller depuis longtemps. Mais pas facile de se lancer quand on est au niveau 2 et que (soyons lucides) on comprend encore pas grand chose. A l’aube des examens (comme c’est joliment dit !) ma pote Jane et moi, on s’est dit que c’était le moment où jamais de tenter le coup. Maintenant qu’on a un signe on peut y aller. Pour info, mon signe (c’est à dire mon surnom en LSF) se rapporte à ma façon de signer, je vais vite et quand je m’embrouille je secoue mes mains dans tous les sens pour extérioriser le stress (ça marche pas très bien mais bon^^). D’ailleurs ça n’a pas été très facile, parce que le surnom beh c’est les autres qui vous le donnent… Donc pendant le cours, on se levait et puis tous les autres devaient dire des choses sur nous, des détails qui nous caractérisent. C’est quand même un peu angoissant, d’être là, debout, à attendre ce que les autres ont à dire… Bon alors moi en gros je suis stressée, je signe vite, je m’emmêle les pinceaux, ah oui et j’ai pris une gamelle le jour où j’ai dû mimer le tabouret… Merci les gars, j’aime la façon dont vous me voyez emoticone Une fois le signe choisi, on passe un temps pas possible à le faire et le refaire (bah oui ça la fout mal de pas être capable de faire son propre signe).

nom-signe

Bref, on se pointe à la soirée LSF, un peu tard certes, mais pleines de bonne volonté et surmontant les petites voix dans nos têtes « tu vas rien piger, tu vas rien piger, tu vas rien piger… » Bon alors autant vous dire tout de suite que dans ce genre de situation on se la ramène pas ! C’est bête mais ce qu’on se demande d’abord en les regardant, c’est qui est sourd et qui est entendant. Et on comprend qu’en fait ça n’a pas d’importance. Il y a des sourds qui signent, d’autres qui oralisent et qui signent en même temps, des entendants qui signent entre eux puis qui parlent et qui signent à nouveau… Le débat est lancé quand un sourd oraliste dit qu’il ne trouve pas la LSF assez riche, tous les regards se tournent vers le prof de LSF présent qui a lui aussi son mot à dire… La langue des signes, l’oral, le mime, tous les moyens sont bons pour communiquer. Même avec notre tout petit niveau 2 on ne s’est pas senties exclues, on regardait ceux du niveau 6 avec des grands yeux admiratifs, et eux regardaient ceux du niveau 12 avec les mêmes grands yeux admiratifs (le cycle de la vie lol) On a appris des « mots », un peu de gros mots aussi (eh oui il en faut bien^^), des signes amusants (je ne me lasserai jamais de la tortue de mer emoticone), et on est ressorties de là plus motivées que jamais. On s’est aussi rendu compte qu’on ne connaissait pas le nom de tout le monde, mais par contre on n’avait pas oublié leur signe, comme quoi la LSF c’est tellement plus simple parfois emoticone Prochaine soirée dans un mois, ça fait loin (trop loin) ! Ma conclusion de cette première expérience, le bar LSF c’est se sentir un peu paumée mais bien se marrer quand même !

Dexter – Morning Routine

Le générique de la série « Dexter », ou comment rendre sanglant le moindre petit détail d’une innocente matinée…

Image de prévisualisation YouTube

Virginia C. Andrews

Les premières lignes de « Ma douce Audrina »:

« Je ne sais quoi d’étrange hantait la maison où j’ai grandi. Les recoins étaient peuplés d’ombres, les escaliers emplis de chuchotements, le temps était erratique et la sincérité ne l’était pas moins. Je l’ai toujours su -mais comment le savais-je ? Il s’y livrait une guerre permanente, guerre silencieuse, larvée, qui ne faisait pas crépiter les fusils; les corps tombés au champ d’honneur n’étaient que des désirs assassinés, les balles étaient des mots, et quand le sang coulait, on disait que c’était de l’orgueil [...] J’avais une vraie soeur aînée, légitime, disparue avant ma naissance : elle s’appelait Audrina, comme moi, elle était morte depuis longtemps et pourtant son ombre n’en finissait pas de rôder. Papa ne pouvait se consoler de la mort de sa première Audrina, la Parfaite, et il n’abandonna jamais l’espoir qu’un jour je devienne comme elle : exceptionnelle. »

¡ Estopa !

Un duo espagnol, formé par les frères Muñoz, David le chanteur et José le guitariste. Je les écoute depuis que j’ai 13 ans et j’ai presque tous leurs albums (oui presque, le cinquième vient de sortir mais je l’aurai un jour je l’aurai!^^). C’est génial et quel dilemme de choisir une chanson… alors j’en ai choisi deux.

La raja de tu falda parce qu’elle m’a fait découvrir Estopa et que je lui en suis reconnaissante, et parce qu’elle est déjantée (un peu comme eux quoi^^)

Image de prévisualisation YouTube

Nacio pa la alegria parce que je l’adore et que mon cd est rayé (donc quand je l’écoute ça donne ça « nacio pa la alegria-gria-gria-gria-gria-gria… »)

Image de prévisualisation YouTube

sans mentionner El del medio de los chichos, Como camaron, Cacho a Cacho, Tanta Tinta Tonta, Pastillas de frenos… Ah un dilemme j’vous dis ! emoticone

shikamaru |
blog interdit au garcon |
mickael57 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jimcrocodile
| my word
| ddorian